Vin Bio Alsace

Qu’est-ce que la Biodynamie

Biodynamie ou Cosmo-Biologie

Bios= la vie Dynamis= la force, l’énergie

Symbiose entre le Ciel, la Terre, la Vigne et l’Homme pour comprendre les lois et les rythmes de la Nature afin de cultiver son vignoble avec les influences qui créent et maintiennent la vie.
Partout autour de nous, nous observons les effets néfastes de l’activité humaine dans la Nature. Le déclin de vitalité de la Terre est-il irréversible ou au contraire la source originelle de sa vitalité est-elle encore disponible? Par la reconnaissance des principes fondamentaux et des forces subtiles créateurs de processus de vie, par des observations attentives continues et par une mise à l’écart de toute technicité dans l’agronomie, nous pouvons remédier à cela.

Concept

La conception biodynamique, certifiée par la marque “Demeter”, (la Terre-Mère, déesse de l’agriculture et des moissons dans la mythologie grecque) est développée en 1924 par le fondateur de l’anthroposophie (sagesse de l’Homme) Rudolf Steiner.
Cette méthode de culture va bien plus loin que celle de l’agriculture biologique. La biodynamie est basée sur une profonde compréhension des lois du vivant (forces de vie, forces de mort, forces formatrices) acquise par une vision qualitative et globale de la Nature (Goëthe). Pour cela, elle fait appel à un état de conscience scientifique et spirituel avancé.
Il est impératif de concevoir le domaine agricole comme organisme vivant composé d’un corps minéral (physique), végétal (éthérique), animal (astral) et d’individualité (moi).
La biodynamie est une agriculture durable dont les résultats sont visibles et mesurables sur la vie par l’organisation et la fertilité des sols, par la vigueur et la santé des plantes. Elle assure une alimentation saine aux animaux et aux hommes.

Vin Bio Alsace
Principes
Vin Bio Alsace

La biodynamie lie l’agronomie aux influences terrestres et cosmiques.
Dans la Nature chaque lieu est un tout organique unique qui doit être sain et équilibré pour que la vigne (plante pérenne) puisse s’épanouir.
Le sol n’est pas un simple support mais un milieu de vie et la vigne est un être ouvert, réceptif.
La biodynamie est avant tout un travail de soin de la terre. Elle se résume en la valorisation du sol et de la plante grâce à des travaux agronomiques réfléchis et des applications de préparats naturels dynamisés issus de matières minérales, végétales et animales apposés selon des rythmes cosmiques porteurs de vie.

Buts et bénéfices

La biodynamie vise à créer un biotope qui se caractérise par :
– une qualité de terre avec une grande variété de bactéries et de micro-organismes. La création d’un complexe argilo-humique qui soit capable d’intensifier l’assimilation des minéraux pour une meilleure structuration du sol.
– un enracinement de la plante avec des racines plus denses et plus profondes.
– un développement foliaire plus structuré avec une verticalité renforcée, élancée vers la lumière, pour une photosynthèse et une aération accrue nécessaire à une fructification harmonieuse.
– un raisin de bonne maturité phénolique, de meilleure acidité et de meilleur état sanitaire, riche en saveurs et arômes.
– Un vin éclatant, pur, équilibré, minéral, salin, d’une grande complexité arômatique, digeste et d’une grande valeur nutritionnelle, unique puisqu’il est l’empreinte d’un terroir.
– une meilleure santé pour les Hommes (vignerons, riverains et consommateurs). Un plaisir au travail et un éveil renforcé pour le vigneron qui est en symbiose avec son vignoble .

Vin Bio Alsace

Comment agit la biodynamie ?

L’Homme a toujours voulu expliquer l’Univers et y trouver sa place. De Plotlémée à Newton, sa vision s’est progressivement modifiée. En biodynamie, c’est la vision géocentrique qui est retenue (la Terre est immobile au centre de l’Univers) car nous nous plaçons en tant qu’observateur de notre environnement cosmique. La nécessité de mesurer le temps a toujours été l’une des préoccupations majeures des différentes sociétés. Les phénomènes naturels cycliques et facilement observables ont servi de base pour la réalisation des horloges et des calendriers.

Le Soleil et la Lune sont les clefs de voûte du système social.

 

La division du temps, marquée par les heures, les jours , les semaines, les mois, les années ne sont que la représentation du mouvement des astres dans le ciel. Si notre vie est déterminée par les rythmes célestes, il est évident que celle du monde végétal l’est aussi.

Découvrez les rythmes cosmiques qui rythment la biodynamie

Le Soleil

Rythme annuel = saisons
Rythme quotidien = matin, midi, soir, nuit

L’année solaire (365 jours) est organisée en quatre saisons (printemps, été, automne, hiver) . Au solstice d’hiver, le Soleil s’élève progressivement en direction du zénith (du Sagittaire aux Gémeaux) dans l’hémisphère Nord. Dès le solstice d’été, il est descendant (du Cancer au Scorpion).

La Lune

Rythmes mensuels

Tous décalés les uns par rapport aux autres, on ne peut quasiment jamais avoir deux situations identiques de la Lune dans le ciel.
Nous remarquons que les rythmes de la Lune (environ 28 jours) se rapprochent de celui de la femme, quelle coïncidence!

La Terre

Rythme quotidien=jour/nuit

La Terre fait une rotation sur elle-même chaque jour (en 24 heures). La journée est organisée en quatre moments par rapport au Soleil (matin, midi, soir, nuit).
Nous verrons plus loin le lien entre le Soleil et la Terre c’est-à-dire entre saisons et journée.

illustration-phase-lune-blanc

Les différents rythmes lunaires

RYTHME SYNODIQUE
Lune croissante et décroissante
(29.5 jours)

C’est la période séparant deux phases identiques de la Lune. Pendant 15 jours, la Lune est croissante: son croissant grossit de la nouvelle Lune à la pleine Lune (jeune Lune). Et pendant les 15 jours suivants, la Lune décroît, de la pleine Lune à la nouvelle Lune (vieille Lune).

RYTHME TROPIQUE
Lune montante et descendante
(27.3 jours)

La Lune, au cours de son cycle mensuel, arrive à sa position la plus basse (devant le Sagittaire) lunistice sud. A partir de là, elle devient ascendante (printemps lunaire) et décrit dans le ciel un arc de cercle chaque jour de plus en plus grand et plus élevé. Une fois parvenue au point le plus élevé de sa trajectoire mensuelle (devant le Gémeaux) lunistice nord, la Lune devient descendante (automne lunaire).  Durant la période ascendante, la montée de sève est plus forte. La plante se remplit de sève et de forces dans ses parties au-dessus du sol. Durant la période descendante, la montée de sève dans les plantes est réduite (période de plantation).

RYTHME SIDÉRAL

La Lune passe devant les douze constellations zodiacales (27.3 jours). C’est la période qui sépare deux passages successifs de la Lune devant le même groupe de constellations. Chaque fois, elle transmet à la Terre la qualité de l’élément lié à la constellation devant laquelle elle se trouve. Les quatre éléments s’expriment dans la plante mais chacun de ses organes est plus particulièrement dominé par l’un d’eux. Or, chaque constellation favorise l’un des quatre éléments. Tous les neuf jours environ, la Lune parvient devant une constellation zodiacale qui favorise l’influence d’un même élément (chaleur, air, eau, terre). Chaque impulsion agit sur une durée de deux à quatre jours.

RYTHME DRACONITIQUE
Noeuds lunaires
(27,2 jours)

Deux fois par mois, la Lune coupe le plan de l’écliptique qui est le plan dans lequel le Soleil décrit sa trajectoire apparente autour de la Terre. La Lune traverse ce plan tous les 27.2 jours en montant et en descendant. Période néfaste.

RYTHME ANOMALISTIQUE
Apogées et périgées lunaires
(27,55 jours).

La Lune, dans sa rotation mensuelle autour de la Terre, décrit une ellipse. Une fois, elle passe au plus près de la Terre, à son périgée et, 14 jours plus tard, elle passe au point le plus éloigné de la Terre, à son apogée.

Le rythme sidéral est lié à la Théorie des quatre éléments d’Aristote dans laquelle il faut distinguer les quatre différents états de la matière (Terre, eau ,air, feu).

L’élément TERRE

s’exprime dans tout ce qui est dense et figé. Pour la plante, c’est la racine. Les constellations concernées sont le Taureau, la Vierge et le Capricorne, elles sont liées aux jours “racine”.

L’élément EAU

est d’une mobilité extrême. Pour la plante, c’est la feuille. Les constellations concernées sont le Cancer, le Scorpion et le Poisson, elles sont liées aux jours “feuille”.

L’élément AIR

provoque l’affinement des organes végétaux, pour la plante, il transforme la feuille en fleur. Les constellations concernées sont le Gémeaux, la Balance et le Verseau, elles sont liées aux jours “fleur”.

L’élément FEU

Pour la plante, il s’exprime dans le fruit. Les constellations concernées sont le Bélier, le Lion et le Sagittaire, elles sont liées aux  jours “fruit”.

La perception des quatre états de la matière dans le monde végétal est fondamentale pour comprendre le double mouvement qui habite la plante. Un mouvement vers le bas, marqué par les lois de la gravité (racines) et un mouvement vers le haut marqué par une tendance à la lévité (feuilles).

Mais la vie est aussi déterminée par :

Les Planètes

Nous avons vu précédemment que les influences du Soleil et de la Lune sont fondamentales. La Lune, la plus proche de la Terre, a une influence très marquée, mais les planètes ont aussi une influence. Elles sont divisées en deux groupes selon leur temps de révolution par rapport à celui du Soleil (365 jours). L’intéraction de ces planètes est reliée à la plante par le calcaire et la silice.

Les Planètes Infrasolaires

Ou intérieures ( situées entre la Terre et le Soleil, temps de révolution inférieur à 365 jours), caractérisées par la Lune, Mercure et Vénus influent sur les forces de reproduction de la plante (calcaire).

Les Planètes Suprasolaires

Ou extérieures (temps de révolution supérieur à 365 jours), caractérisées par Mars, Jupiter et Saturne, influent sur les forces de structuration de la plante (silice).

L’écosystème de la Terre résulte des forces cosmiques : Soleil, Lune, planètes et constellations zodiacales mais aussi des forces terrestres tels que le champ magnétique et deux substances aux influences prépondérantes que sont la silice et le calcaire. Ces deux substances sont les récepteurs des forces cosmiques.

silice-blanc

La SILICE

Elle conditionne le comportement chimique des éléments du sol et agit sur la vie des plantes. Elle reçoit les forces provenant de Mars, Jupiter et Saturne pour les réfléchir. Les forces liées à la silice jouent sur la structure, la fécondation et la valeur alimentaire des plantes. Ces forces se manifestent sous le sol et sont attirées vers le haut, par les forces centrifuges (forces de dissolution).

Le CALCAIRE

Il influe sur le fonctionnement du sol et la croissance des plantes. Il reçoit mais absorbe les forces de Lune, Mercure et Vénus. Les forces liées au calcaire agissent sur la croissance et la reproduction. Ces forces se manifestent au dessus du sol et sont attirées vers le bas, par les forces centripètes (forces de concentration).

calcaire-blanc

Plus précisément, Saturne et Mercure marquent les influences des forces de chaleur; Jupiter et Vénus, les influences des forces de lumière; Mars et la Lune, les influences des forces d’eau. Par conséquent, la plante résulte de la double influence terrestre et cosmique.

Tableau des liens entre les influences

Planètes infrasolaires
Forces de reproduction

Planètes suprasolaires
Forces de structuration

Lune

Vénus

Mercure

Soleil

Mars

Jupiter

Saturne

Force

Eau

Lumière

Chaleur

Eau

Lumière

Chaleur

Terre

Calcaire

Argile

Silice

Plante

Fleur, fruit

Feuille

Racine

La vie est aussi déterminée par :

Les positions particulières d’alignement des planètes

OPPOSITION

Vues de la Terre, les planètes forment un angle de180°, elles sont en face de l’autre avec la Terre au milieu. Les planètes s’interpénètrent et se renforcent mutuellement.

CONJONCTION

Vues de la Terre, les planètes sont l’une au dessus de l’autre (0°). Elles travaillent l’une contre l’autre.

ÉCLIPSES

Éclipses de Soleil ou de Lune et occultations de planètes vues de la Terre, les planètes sont exactement alignées.

TRIGONE

Vues de la Terre, les planètes forment un angle de 120°. Les planètes se trouvent la plupart du temps devant les constellations zodiacales liées au même élément. L’effet de celui-ci se renforce alors.

Les positions des six planètes entre elles vis-à-vis de la Terre évoluent en permanence. Les angles formés par leur position stimulent ou freinent les qualités (eau, lumière, chaleur) de chacune d’elle selon sa catégorie (infra ou suprasolaire). Elles peuvent même, selon leur position, dépasser les influences du rythme sidéral de la Lune.

Exemple 1

Quand deux planètes de chaleur, Saturne et Mercure sont en opposition, leurs effets sont renforcés. C’est le moment d’agir pour aider la vigne à mieux saisir les forces de fructification (chaleur=fruit).

Exemple 2

Toujours dans le cas d’opposition mais avec des planètes d’eau (Mars et Lune), le même travail concentre les forces sur les feuilles (eau=feuille).

Exemple 3

Quand deux planètes se trouvent sur une même ligne, d’un seul côté de la Terre, cela entraîne des perturbations car elles n’ont pas le même mode d’expression.
En fait, les angles les plus favorables à une action de renforcement sont 180° pour l’opposition et 60° pour le trigone. Les effets perturbateurs sont 0° en conjonction et 90° en quadrature.

Exemple 4

La précession des équinoxes et le point vernal : ce mouvement est dû à un très lent déplacement de l’axe de rotation de la Terre (environ deux mille ans). Le Soleil, au premier jour du printemps ne retrouve pas chaque année la même étoile. Cette position à cet instant est appelé le point vernal.

Exemple 5

Le Soleil et les planètes devant la bande zodiacale.

Le calendrier des semis de Maria Thun met en évidence les influences du passage du Soleil, de la Lune et des planètes devant la bande des constellations du zodiaque, sur le vivant. Il est très utile pour accompagner les travaux de la vigne et du vin ou pour rendre vigilant à des dates de sensibilité particulières et permettre de planifier des traitements préventifs. Cependant, il n’est pas toujours facile d’accorder son emploi du temps aux exigences du cosmos et aux caprices de la météo.

Exemple 1

Les noeuds planétaires sont à éviter dans tout travail.

Exemple 2

Une Lune pleine reflète totalement la lumière du Soleil vers la Terre. Si en plus, elle est en périgée, donc proche, elle développe la totalité de sa puissance. La Lune étant liée à l’eau, son action est encore davantage renforcée quand il pleut sur Terre. Par conséquent, il faut anticiper par l’emploi de silice de corne, décoction de prêle (riche en silice), tisanes pour éviter la sortie de maladies cryptogamiques (champignons)… Par contre, le jour du périgée lunaire est excellent pour stimuler l’activité végétative et la multiplication cellulaire. Il est intéressant de choisir ce jour pour tailler ou appliquer une “bouse de corne” sur une vigne faible.

Exemple 3

Le rythme descendant de la Lune est favorable à la plantation, à la taille, il a un pouvoir régénérant.

Exemple 4

Le rythme de la Lune montante est favorable à la taille pour les vignes trop vigoureuses.

Exemple 5

Les rythmes de la journée (expiration du matin, inspiration du soir) sont très importants, ils inffluent sur le développemement de la vigne (les travaux de sol du matin permettent d’évacuer son excès d’humidité et ceux du soir économisent l’eau en période de sécheresse).

Les relations des végétaux avec les saisons et les lois universelles

Le cycle des saisons est fondamental. Il correspond à des énergies ascendantes et descendantes, aux équinoxes (printemps et automne) et aux solstices (été et hiver). Les saisons sont de formidables étapes de transformation du monde végétal qui reçoit les forces énergétiques.
Le rythme quotidien de la Terre, c’est-à-dire sa respiration, se combine avec le rythme annuel du Soleil. Les forces cosmiques sont en équilibre avec les forces terrestres de la pesanteur.

Le Printemps

Le Printemps

Après l'équinoxe les lois solaires s'imposent. C'est la saison de la renaissance par l'aspiration du Soleil et l'expiration de la Terre. La sève monte, les bourgeons, les feuilles, les fleurs et enfin les fruits apparaissent. Par rapport à la journée, le matin est un printemps miniature, c'est l'expiration du printemps ou de la journée, période ascendante avec ses forces centrifuges..

L'Été

L'Été

La lumière est à son maximum. C'est la saison de l'expansion. Le Soleil ascendant attire la vigne vers le monde extérieur (le cosmos). Puis passé le solstice, le Soleil devenu descendant, la vigne arrête sa croissance pour se consacrer à ses raisins. Entre les deux, le cycle végétatif est en apnée comme quand le Soleil est au zénith, à midi.

L'Automne

L'Automne

Après l'équinoxe, les lois terrestres prennent le dessus sur les lois solaires, la Terre inspire. Les végétaux se décomposent, les feuilles se transforment en humus. Par rapport à la journée, le soir est un automne miniature, c'est l'inspiration de l'automne ou du soir, période descendante avec ses forces centripètes.

L'hiver

L'hiver

Après l'équinoxe, les lois terrestres prennent le dessus sur les lois solaires, la Terre inspire. Les végétaux se décomposent, les feuilles se transforment en humus. Par rapport à la journée, le soir est un automne miniature, c'est l'inspiration de l'automne ou du soir, période descendante avec ses forces centripètes.

Monde sensible et monde supra-sensible

Le monde sensible est l’ensemble de la matière accessible à nos sens. Mais le vivant n’est pas que de la matière. Tant qu’un organisme est vivant, sa substance obéit à d’autres lois que l’on appelle “énergies vitales“. Ces dernières permettent à l’organisme de reconstituer sa substance (blessure ou maladie) et de porter en lui la capacité de se reproduire. Ces énergies vitales ou “non-matière” représentent le monde supra-sensible, lequel comprend plusieurs niveaux d’organisation selon le règne auquel appartiennent les organismes vivants.
Tout organisme vivant n’est qu’un assemblage de substances, c’est un corps physique (règne minéral). Le corps physique d’un végétal a d’autres propriétés que celui d’un minéral.

Il est capable de croissance et de reproduction par la présence d’une énergie vitale appelée “énergie ou élément éthérique”. Cette propriété est individualisée dans chaque organisme vivant sous la forme d’un corps éthérique (règne végétal) qui enveloppe le corps physique. Le corps astral (règne animal), lui, possède en plus la mobilité et les instincts. Il enveloppe les corps physiques et éthériques. Puis vient “l’organisation du moi” (règne humain), il possède en plus la pensée et la réflexion. La trame des organismes vivants est basée sur le carbone, elle est porteuse de vie végétale (éthérique) grâce à l’oxygène et porteuse de vie animale (astrale) grâce à l’azote.

L’Homme conscient, chef d’orchestre du domaine viticole

Vin Bio Alsace

Le monde invisible, subtil dont nous avons parlé plus haut, représente chez l’Homme les sentiments, l’intuition, les émotions… Il est présent en nous mais en état de latence. Son niveau vibratoire (énergétique) dépend de son niveau de conscience, de spiritualité. Non pas “croyance” ou “religion”, mais sa capacité d’ouverture, de liberté, de confiance en lui-même et de spontanéité afin de comprendre quelle est sa place dans l’Univers.
Tout ce que nous attirons à nous, que ce de positif ou de négatif, n’est en fait que la manifestation de nos pensées. Nous sommes, en quelque sorte, responsables du contenu de notre vie (loi d’attraction).

Tout ce que nous vivons, nous expérimentons dans notre vie, a en fait pour sources des pensées (énergies) que nous avons projeté par notre mental en direction de l’Univers (énergies) et qui nous renvoit une réponse (énergies) matérialisée par un évènement (énergie de polarité), c’est le principe de cause à effet.

Quelques définitions

  • Deux forces fondamentales régissent l’Univers, elles dictent toutes les lois physiques. Elles s’appliquent de l’infiniment grand à l’infiniment petit et elles s’exercent simultanément chacune à son échelle.
  • La force gravitationnelle : force attractive qui agit sur toutes les masses. C’est la plus faible mais avec la plus grande portée des forces.
  • La force électromagnétique : elle régit les phénomènes électriques et gouverne la lumière. Elle est responsable de la cohésion des atomes. C’est la plus forte des forces (ADN).
  • Autres forces physiques : les forces d’inertie engendrées par un mouvement de rotation autour d’un centre.
  • La force centrifuge : elle tend à éloigner le corps en rotation de ce centre (va vers l’extérieur) = force de dissolution.
  • La force centripète : elle tend à rapprocher le corps de ce centre (va vers l’intérieur) = force de concentration.
  • Positionnements spécifiques de la Terre et du Soleil :
  • Ecliptique : projection céleste de la trajectoire apparente du Soleil vue de la Terre tout au long de l’année.
  • Equinoxe : moment où le Soleil est exactement au zénith sur l’équateur terrestre. La durée du jour est égale à celle de la nuit.
  • Solstice : phénomène bisannuel qui marque le passage des saisons. Le Soleil passe à la verticale des deux tropiques.
  • Solstice d’hiver : il correspond au jour qui a le plus petit nombre d’heures entre l’aube et le crépuscule (vers le 21 décembre). La Terre présente son hémisphère Sud au Soleil.
  • Solstice d’été : il correspond au jour qui a le plus grand nombre d’heures entre l’aube et le crépuscule (vers le 21 juin). La Terre présente son hémisphère Nord au Soleil.

Face aux avertissements répétés et de plus en plus violents de la Nature, l’Humanité doit retrouvée sa conscience et sa spiritualité pour comprendre que l’Univers est un tout indivisible, dynamique et subtil dont elle fait partie. Alors elle pourra influencer le monde qui l’entoure afin qu’il préserve son extraordinaire magie et beauté. Quand elle aura compris cela, elle aura fait un pas prodigieux vers la sagesse et l’humilité.